Saturday, March 19, 2011

Demain

Demain dès l’aube dans le jour blâfard,
Je partirai à ne jamais revenir,
Je poursuivrai l’horizon qui dépasse le regard
Là, quelquepart au delà des souvenirs.

J’irai écouter le murmur des eaux,
Seule, sur les bords de la béatitude
Là, dans le silence ignorant des mots,
Je demeurerai un instant en solitude.

Et quand le vent bohémien des vastes prairies,
Sifflerait cet air des choses lointaines
Je volerai sur les ailes d’une pensée chérie
Pour frôler les herbes hautes des plaines.

Puis la lumière s’effacerait du monde,
Le crépuscule y viendrait, il ferait soir
Je partirai dans mon voilier sur la mer et ses ondes
Pour cueillir les étoiles du noir.

Mais la nuit berçerait mon âme rebel,
Lasse, heureuse, doucement je pleurerai…
Dans mon coeur encore cette voix, cet appel
Et devant mes yeux, une ombre de l’éternité…

No comments:

Post a Comment